Option Latin

Vous pensiez que le latin est une langue morte?

Pourtant, vous parlez latin sans le savoir!

Au moment où les difficultés scolaires s’expliquent souvent par une maîtrise insuffisante de la lecture et de l’écriture, l’étude du latin, parce qu’elle oblige à une relation dynamique avec la langue écrite, permet aux élèves de développer des compétences grammaticales utilisées dans les langues vivantes.

Elle donne à comprendre la formation des mots des langues européennes étudiées couramment au lycée, mais aussi du lexique scientifique.

Elle offre aussi matière à réflexion sur des questions qui nous agitent aujourd’hui : la citoyenneté, le rapport de la civilisation romaine avec les autres cultures, la culture grecque par exemple, la place du travail et du loisir dans la vie…

Le travail sur les textes littéraires anciens prépare efficacement aux épreuves anticipées de français en classe de première et la place accordée aux textes philosophiques latins permet d’approfondir la réflexion philosophique en terminale.

Les élèves tirent aussi bénéfice de parcourir l’ensemble du cursus au lycée dans des groupes – souvent très soudés – où se côtoient des élèves qui appartiennent à des sections différentes : les littéraires travaillent ainsi avec des scientifiques.

Enfin, l’exercice méthodique de traduction, par les connaissances qu’il requiert, par l’intuition de la langue qu’il suppose, par les types variés de raisonnement auxquels il contraint développe la capacité à penser.