Le camp Joffre, dit « camp de Rivesaltes », a été fondé en 1935. De 1939 à 2007, ce camp militaire a accueilli diverses structures de regroupement de civils ou de militaires vaincus.

L’îlot F du camp de Rivesaltes, avec l’ensemble de ses baraquements, fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le .

Quelques dates :

  • 14 janvier 1941 Les premiers internés arrivent au camp de Rivesaltes, juifs étrangers, républicains espagnols, Tsiganes.
  • 11 août 1942 Premier convoi de déportation des Juifs de Rivesaltes vers Drancy puis Auschwitz.
  • 27 novembre 1942 Le camp de Rivesaltes est occupé par l’armée allemande qui a investi la zone sud.
  • 16 octobre 1944 Création du Dépôt des prisonniers de guerre de l’Axe n°162, il fermera quatre ans plus tard.
  • Janvier 1962 Ouverture au camp du Centre pénitentiaire pour les nationalistes algériens.
  • 12 septembre 1962 Le 1er contingent de harkis arrive au camp, qui devient un camp de transit et de reclassement pour ces anciens supplétifs, il fermera en décembre 1964.
  • 1966 Le camp redevient un site quasiment exclusivement militaire.
  • 1986-2007 Un Centre de rétention administrative fonctionne dans une partie de l’îlot N.

 


 

 

Ce jeudi 11 mai, nous nous sommes rendus en compagnie des élèves de 2nde7 et de 1ère Transport au camp de rivesaltes pour une journée de découverte et de partage. L’espace d’une journée, nous avons pu imaginer plus aisément le quotidien des multiples réfugiés enfermés dans ce camp, grâce aux explications riches en anecdotes du guide qui nous a été désigné. Le matin, nous avons visité le camp et son magnifique mémorial, construit par l’architecte Rudy Ricciotti. L’après-midi quant à lui était consacré à un atelier de réflexion autour du dessin de presse avec l’intervention d’un dessinateur au cours duquel nous avons abordé le sujet des migrations du 21 ème et du 20 ème siècle, plus particulièrement l’exemple des réfugiés fuyant la terreur de Daesh, et en quoi le dessin de presse pouvait servir, narrer ou dénoncer, le déroulement et les causes de ces migrations humaines. Deux élèves ont également pu participer à une courte interview à l’heure du repas abordant le sujet du racisme. L’interview sera diffusé aux touristes étrangers en huis-clos au sein du mémorial.

Nous n’oublions pas la participation de France3 qui s’est déplacée pour venir filmer l’implication de nos élèves attentifs aux propos des intervenants.

Un journée riche en réflexion aux accents de commémoration.

Place aux photographies-souvenirs de cette magnifique journée !

 

6

4

Les baraquements du camp.

1

Les élèves écoutant les explications du guide

3

Mémorial du camp de rivesaltes – architecte Rudy Ricciotti

2

Mémorial du camp de Rivesaltes – Rudy Ricciotti

8

Atelier réflexion autour du dessin de presse

Mémorial du camp de Rivesaltes – Rudy Ricciotti

7

Nos deux vedettes de l’interview portant sur le racisme !