Mardi 8 Décembre 2015

Site de tri et de valorisation des déchets avec les 30 élèves des classes de première Bac Pro Logistique et Bac Pro Transport du lycée
Déodat de Séverac de Céret.

1 2

 

Après avoir revêtu les EPI obligatoires, nous avons été reçus par des responsables de SYDETOM 66, Syndicat départemental qui s’occupe du transport et du traitement de nos déchets, recyclables et non recyclables.

 

3

 

SYDETOM 66 est un service public qui a confié la gestion de son site à un prestataire privé.
Le centre d’incinération existe depuis 2003. Le site a été modernisé en 2012 et traite 45 000 tonnes de déchets par an.
SYDETOM 66 facture aux communes la valorisation des déchets. Les communes répercutent ce coût sur les habitants par le biais de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

 

4

 

Le site de Calce comprend :

  • un centre de tri qui concerne les déchets de nos poubelles jaunes (déchets recyclables)

 

5

  • une unité de traitement à valorisation énergétique ou incinérateur qui traite nos déchets des poubelles vertes (déchets non recyclables)

 

6

 

Activités du centre de tri (déchets recyclables)
Le centre de tri traite la totalité des déchets recyclables collectés dans les poubelles jaunes du département. Il est équipé d’un système de tri optique.

7

En plus du tri automatisé, des opérateurs, appelés valoristes, effectuent un tri manuel afin
de vérifier et corriger toute erreur d’aiguillage.

8

Les déchets sont ensuite acheminés par convoyeur vers des compacteurs.

9

 

Les balles ainsi constituées seront acheminées vers des usines de recyclage pour y être transformées. Les produits auront une seconde vie. Le recyclage des canettes en aluminium, par exemple, permet la fabrication de cadres de vélo.

 

10

 

Dans nos poubelles jaunes, 3 familles sont collectées :
– papier / carton (journal, prospectus, brique de lait… SAUF emballages gras type fast food par exemple)
– plastique (bouteille, bidon, flacon… SAUF détritus sales comme les pots de yaourt),

– métaux aluminium / acier (canette, aérosol, boîte de conserve…).
Les déchets allant en poubelle jaune doivent être directement jetés sans sac poubelle. Le reste des déchets ira en poubelle verte.
L’année prochaine, des consignes de tri différentes vont être données afin de recycler davantage d’emballages plastiques.

Activités de l’unité de traitement à valorisation énergétique dit incinérateur (déchets non recyclables)

SYDETOM 66 a mis en place dans tout le département des stations de transit appelées quais de transfert qui récupèrent le contenu des camions poubelle ramassant les déchets de nos poubelles vertes.
Les déchets sont acheminés des quais de transfert vers le site de Calce par des transporteurs comme l’entreprise VAILLS par exemple.

11

Les déchets sont déversés dans une fosse de 38 mètres de hauteur et d’une capacité de 6000 tonnes.

 

12

13

14

Un pontier manipule le grappin qui sert à brasser les déchets et à alimenter les entrées des 3 fours d’incinération qui brûlent les détritus entre 800 et 1100°.

 

15

Les fours fonctionnent sur le principe d’autocombustion, ils sont constamment alimentés et fonctionnent donc en permanence. Les employés travaillent selon l’organisation des trois-huit (une équipe le matin, l’après-midi et la nuit).
Les imbrûlés (verre, acier, alu) qui ne brûlent qu’au-delà de 1500° sont récupérés par un système de déferraillage (aimant qui attire le fer et expulse l’alu). Ils seront réinjectés dans la ligne de recyclage.
Les fumées d’incinération sont traitées grâce au réacteur du traitement des fumées. Les cendres sont également capturées.

16

En bout de chaine, on retrouve les mâchefers qui sont testés afin de vérifier qu’ils ne soient pas nocifs pour l’environnement. Ces déchets inertes sont ensuite revendus et utilisés sous le bitume de nos routes par exemple.

17

Les déchets ultimes (« déchets des déchets ») sont quant à eux expédiés dans des centres d’enfouissement ou coulés dans du béton.
L’incinérateur est surveillé 24h/24.

18

Il permet également de produire de l’électricité à partir de la vapeur d’eau dégagée. Cette production d’électricité va alimenter le site et être également revendue en partie.
Schéma du fonctionnement de l’unité de traitement à valorisation énergétique :
– déchargement dans la fosse et alimentation du four par le grappin

19

– four d’incinération

 

20

– récupération des cendres et fumées, production électrique

21

– récupération des mâchefers

 

22

Sur le site, on accueille également, dans un local spécifique, les déchets dangereux des hôpitaux et des infirmières. Ces déchets sont déversés dans des bacs en inox qui sont directement vidés dans le four devant alors être monté au maximum de sa température, soit 1100°.

23

Dans un contexte de nécessaire prise de conscience pour la protection de l’environnement, nos élèves ont particulièrement été intéressés par la visite du site ARC IRIS.
Ils ont été informés et sensibilisés au tri et à la valorisation de nos déchets. Les nécessités de trier nos déchets, réduire la consommation d’emballages et lutter contre les gaspillages deviennent une priorité.

24

 

Enseignants : Maryline MASSANA, Delphine RICHARD